Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

La prolongation des mesures sanitaires est loin d’être une solution pour mettre fin à la pandémie de COVID-19 en Saskatchewan: Ryan Meili, chef du NPD

Émission réalisée et présentée par Tabitha Mukamusoni

Prolonger les mesures sanitaires qui n’ont pas eu d’impact dans le passé n’est pas une meilleure voie de sortie pour combattre le coronavirus selon Ryan Meili. Le chef de l’opposition Saskatchewanais pense que ça serait mieux de mettre en place des restrictions plus sévères au lieu de prolonger celles qui n’aident pas à arrêter l’augmentation des cas de COVOD-19. Il dit que si ces restrictions étaient appropriées, la Saskatchewan ne serait pas au sommet de toutes les provinces qui ont le plus de cas de covid-19. Une autre chose que le chef du parti de l’opposition critique c’est le fait que le gouvernement Scott Moe n’informe pas la population sur la prochaine étape par rapport à la pandémie. Pour lui, la population a le droit de savoir ce qui se passe et surtout en ce qui concerne le nombre de cas. Le chef du Nouveau parti démocratique de la Saskatchewan demande aux Saskatchewanais de se protéger et ne pas trop relaxer. Ces mesures sanitaires qui devaient expirer le 15 janvier ont été prolongées jusqu’au 29 janvier. Le gouvernement Scott Moe souligne que c’est une meilleure solution pour le moment et que ces restrictions pourraient être réévaluées ou prolongées. Ces restrictions stipulent que seuls les résidents d’un même foyer peuvent se rassembler à l’intérieur, alors que les rassemblements extérieurs sont limités à un maximum de 10 personnes. Il faut s’assurer de respecter la distanciation physique et de porter un masque dans des endroits publics. Pour les restaurants et bars, seulement quatre personnes peuvent s’assoir sur une même table et la vente d’alcool va jusqu’à 22h. Les services de détails doivent fonctionner à une capacité de 50 pour cent tandis que les entreprises de détail de plus de 20.000 pieds carrés sont limités à une capacité de 25 pour cent.