Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

Pour mieux orienter les élèves du CEF

Ce n’est pas toujours évident pour les élèves de s’y retrouver quand il s’agit de faire des choix qui conviennent le mieux à leurs objectifs académiques, personnels et professionnels. Comment s’organise un accompagnement des élèves du secondaire dans la préparation aux études postsecondaires et dans leurs choix de carrières ? Quelles sont les meilleures attitudes recommandées aux élèves du secondaire afin de mieux réussir dans leurs études postsecondaires et dans leurs carrières? L’intervenante en orientation scolaire Émilie Gagnon est la personne-ressource qui accompagne les élèves du CEF.

Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

Encourager nos élèves à mieux connaitre l’Histoire des Noirs du Canada

Chaque année le mois de février est l’occasion de célébrer le Mois de l’histoire des Noirs. En 2021, le thème est « L’avenir c’est maintenant ». Il est choisi afin de donner l’occasion de reconnaître et de mettre en valeur les efforts actuels des Canadiens noirs et de leurs communautés.

Le Mois de lhistoire des Noirs est loccasion pour nous d’honorer les contributions énormes que les personnes noires ont apportées et continuent d’apporter dans tous les secteurs de la société. Il s’agit de célébrer la résilience, l’innovation et la détermination à œuvrer pour un Canada plus inclusif et diversifié – un Canada dans lequel chacun à toutes les chances de s’épanouir.

Karlyn Séïde est enseignante de la première année au Pavillon Monique-Rousseau de l’École canadienne-française de Saskatoon. Elle a organisé différentes activités dans le cadre du Mois de l »Histoire des Noirs.

Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

Mois du récit autochtone à l’école Ducharme

Journée chandail rose

Tous les élèves du CEF méritent de se sentir en sécurité, respectés et valorisés. Tous les élèves ont le droit d’étudier dans un milieu exempt d’intimidation, de harcèlement et de discrimination. Mme Stéphanie Gaudet, enseignante de 5e et 6e année à l’école Ducharme de Moose Jaw, organise la Journée du chandail rose afin de contribuer à renforcer et à favoriser les relations positives dans l’école. Pour cette journée du Chandail Rose tous les élèves sont appelés à porter du rose. 

Mois du récit autochtone

La culture autochtone est très riche et chaque année en février, on célèbre cette richesse un peu partout au Canada. L’école du Ducharme n’est pas du reste. 

Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

Un partenariat serré entre l’école et la communauté

Chaque année le mois de février est l’occasion de célébrer le Mois de l’histoire des Noirs. En 2021, le thème est « L’avenir c’est maintenant ». Il est choisi afin de donner l’occasion de reconnaître et de mettre en valeur les efforts actuels des Canadiens noirs et de leurs communautés. Le Mois de l’histoire des Noirs est l’occasion pour nous d’honorer les contributions énormes que les personnes noires ont apportées et continuent d’apporter dans tous les secteurs de la société. Il s’agit de célébrer la résilience, l’innovation et la détermination à œuvrer pour un Canada plus inclusif et diversifié – un Canada dans lequel chacun à toutes les chances de s’épanouir. Charles Lamboni, directeur de l’école du Charme, a prévu plusieurs activités pour ce mois de février.

Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

Un appui important pour les membres du personnel des écoles du CEF

Aujourd’hui mercredi 24 février c’est la Journée nationale contre l’intimidation, aussi appelée La « Journée du chandail rose ». Cette journée est célébrée le dernier mercredi de février pour réaffirmer l’engagement important à l’égard d’un environnement sûr et exempt de harcèlement au travail et à l’école. 

Mme Heather Durand, conseillère pédagogique du CEF, a préparé différentes activités pour appuyer les membres du personnel dans les écoles du CEF.

Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

Un conte africain pour mieux comprendre les notions de tolérance

Pour le mois de l’Histoire des Noirs, la classe de 2e et 3e année de Madame Mireille Grahouan de l’école Père Mercure de North Battleford, a préparé une adaptation théâtrale du conte Africain « Soundiata ».  

Pour la petite histoire, Soundiata, est le fils d’un roi et d’une femme-buffle, fondateur au XIIIe siècle de l’empire du Mali. La grande épopée de l’Afrique occidentale. Certains griots racontaient même que Sogolon, sa mère, fut enceinte pendant plusieurs années et que le bébé sortait du ventre pour aller chercher du bois, ou pour se promener, puis retournait dormir dans le ventre de sa mère. Il ne voulait pas naître normalement. Mais lorsqu’il se décida de naitre, le ciel s’obscurcit en plein jour et la pluie inonda la savane en pleine saison sèche. C’est ce que dit la légende.

Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

L’avenir c’est maintenant: Célébration de l’histoire des noirs aux écoles du CEF.

Animée et publiée par Tabitha Mukamusoni

Chaque année le mois de février est l’occasion de célébrer le Mois de l’histoire des Noirs. En 2021,le thème est « L’avenir c’est maintenant ». Il est choisi afin de donner l’occasion de reconnaître et de mettre en valeur les efforts actuels des Canadiens noirs et de leurs communautés. Le Mois de l’histoire des Noirs est l’occasion d’honorer les contributions énormes que les personnes noires ont apportées et continuent d’apporter dans tous les secteurs de la société. Il s’agit de célébrer la résilience, l’innovation et la détermination à œuvrer pour un Canada plus inclusif et diversifié. Un Canada dans lequel chacun à toutes les chances de s’épanouir. L’école du Parc à Régina a organisé différentes activités pour apprendre aux élèves le vivre ensemble selon Hélène Nana qui est enseignante de la première année. Elle demande à tout le monde de se tenir par la main, et d’accepter de vivre ensemble. L’enseignement de l’histoire des noirs pourrait favoriser l’intégration et le dialogue, elle termine par cet adage « si tu vas seul tu vas vite mais si vous allez ensemble vous allez loin! » Nana s’est entretenue avec Tabitha Mukamusoni.

Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL) Ousmane Ilbo Mahamane rencontre avec

Mois de l’Éducation inclusive au CEF

Février est aussi le mois de l’éducation inclusive en Saskatchewan et c’est l’occasion pour le Conseil des Écoles Fransaskoises, surtout en cette période de pandémie, de se rappeler les aspirations de son système scolaire afin de mieux répondre aux besoins de ce dernier. C’est dans ce cadre que Gabrielle Dufresne a animé deux ateliers sur le dessin expressif avec les élèves de la 4e à la 9e année de l’école Boréale de Ponteix. Ce sont des ateliers virtuels qui visent à inciter les élèves à exprimer diverses émotions par le dessin, leurs états d’âme, leurs sentiments et leurs joies. Le dessin est une activité d’expression qui a une valeur projective, car il sert à communiquer quelque chose et une valeur symbolique en fonction de la signification que l’enfant donne à ses dessins. Faire dessiner les enfants à l’école les aide dans leurs apprentissages et cela apporte de précieux renseignements sur leur développement et leur personnalité. Le mardi 16 février je reçois Amadou Touré, directeur et orthopédagogue de l’École Boréale de Ponteix et Gabrielle Dufresne, Coordinatrice programme scolaire à La Troupe du Jour.

Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

Février, un mois sans alcool pour combattre le Cancer

Présentée et réalisée par Tabitha Mukamusoni

Chaque année, la campagne Dry Feb invite le public à ne pas boire une goutte d’alcool durant les 28 jours du mois de février afin de contribuer à la lutte contre le cancer. Depuis son lancement, il y a 6 ans, Dry Feb a collecté plus de 2,3 millions de dollars pour la recherche sur le cancer. Radio prairie FM a voulu connaître les avis des uns et des autres sur ce mois sans alcool. Les personnes rencontrées à Gravelbourg n’étaient pas au courant de cette bonne initiative mais elles l’apprécient. Certains trouvent que ce n’est pas un bon mois pour se priver de l’alcool par le simple fait que c’est le mois de la Saint Valentin. D’autres trouvent que c’est une bonne initiative pour les gens qui dépendent de l’alcool et ils s’engagent à participer à cette initiative en diminuant la consommation d’alcool pendant ce mois. Cette année, ce mois sans alcool est arrivé en période de pandémie de covid-19. Selon un sondage de la firme Nanos datant de l’année dernière, la pandémie a causé l’augmentation de la consommation d’alcool chez un canadien sur cinq. Cette société déclare que la consommation d’alcool accroît les risques de cancer comme le cancer du cerveau, le cancer du sein, ou encore le cancer du pancréas. La Société canadienne du cancer souhaite aussi mettre de l’avant les autres avantages d’un mois sans alcool. Elle mentionne une meilleure santé mentale et physique, un meilleur sommeil, plus d’énergie ou encore la perte de poids.  Selon Elizabeth Holmes, porte-parole et gestionnaire en politiques de santé de la Société canadienne du cancer malgré l’augmentation d’alcool en raison de la pandémie, il y a aussi plus de personnes qui souhaitent diminuer, voire même arrêter complètement, la consommation d’alcool.

Catégories
FASMC Initiative du Journalisme Local (IJL)

Les conséquences de la pandémie de COVID-19 se manifestent aussi chez les enfants.

Présentée et réalisée par Tabitha Mukamusoni

Depuis le début de la pandémie, des enfants manifestent des états dépressifs selon l’experte en psychologie de développement Cynthia Alves. Elle explique qu’à cause de la pandémie, certains enfants changent de comportement. La situation ne leur permet pas d’avoir leur routine et par conséquent ils se posent des questions auxquelles ils ne peuvent pas trouver des réponses. Madame Alves souligne que même les parents ni les professionnels de la petite enfance n’ont pas de solutions. Elles proposent cependant aux parents et aux professionnels d’aider les enfants à développer d’autres stratégies et surtout créer des activités afin de les aider à s’ajuster.