Le viol utilisé comme une arme de guerre dans la région des grands lacs

Jouer

Animée par Tabitha Mukamusoni

Image trouvée sur la page facebook de Joseph Bitamba

Entretien réalisé le 26 février

Tabitha Mukamusoni reçoit Joseph Bitamba producteur et réalisateur indépendant, il vient de produire un film documentaire intitulé « les oubliées des grands lacs. » Dans ce film documentaire, Joseph Bitamba évoque le viol comme une arme de guerre utilisée en République démocratique du Congo, au Burundi et au Rwanda. Lors de l’ entrevue, Bitamba souligne que la guerre n’est pas le fait de la femme, c’est souvent les hommes qui sont à l’origine des conflits, pourtant les femmes en payent le prix. Les cas de viol ne sont jamais mentionnés après les conflits et personne ne s’intéresse aux victimes. Bitamba déplore que cela ne se produit pas en Afrique seulement, même dans d’autres pays qui connaissent les guerres, le même phénomène se produit. L’exemple parfait qu’il donne c’est l’Irak. Par contre, dans des pays ravagés par les conflits, beaucoup de programmes s’occupent des enfants soldats, des ex-combattants après la guerre mais jamais les victimes de viol ne sont évoquées même les Nations-Unies ne s’intéressent pas à ces femmes. Pourquoi alors cette ignorance, ce producteur et réalisateur indépendant n’a pas de réponse, il espère cependant que plus on en parle plus le monde va changer.

Plus d'émissions

Subscribe

Émission 29