Catégories
FASMC

Baisse de la population égale pénurie de la main- d’œuvre en Saskatchewan: KOUAMÉ N’GOANDI

La perte des habitants signifie la diminution des travailleurs, consommateurs et payeurs de taxes selon Kouamé N’GOANDI, directeur général du Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Tabitha-PrairieFM-2.jpeg.

D’avril à octobre 2020, la Saskatchewan a connu au moins une perte de 1700 habitants suite aux frontières canadiennes qui sont fermées depuis mars 2020. Les immigrants n’ont pas eu la chance de traverser, ce qui explique le manque du personnel en Saskatchewan. La perte des habitants signifie la diminution des travailleurs, consommateurs et payeurs de taxes selon Kouamé N’GOANDI, directeur général du Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan. Normalement, les entreprises et organisations fransaskoises dépendent de la main d’œuvre venant de l’extérieur de la province ou du pays. Le DG du Conseil économique souligne que cette fois- ci, cette communauté subira les effets. Mr N’Goandi confirme que depuis le début de la pandémie, la communauté fransaskoise assiste à une pénurie de main d’œuvre. Cette réduction est aussi observée au niveau régional ajoute le DG du CÉCS. Pour lever ce défi, Kouamé suggère aux entrepreneurs de continuer à créer de l’emploi afin d’attirer les gens vers la Saskatchewan. Rappelons qu’avant cette baisse, la Saskatchewan avait connu14 années de croissance démographique. Entre le 1er octobre 2019 et le 1er avril 2020, la province avait enregistré une augmentation d’environ 3000 personnes et depuis 2006, elle avait gagné plus de 170.000 résidents.

D’avril à octobre 2020, la Saskatchewan a connu au moins une perte de 1700 habitants suite aux frontières canadiennes qui sont fermées depuis mars 2020. Les immigrants n’ont pas eu la chance de traverser, ce qui explique le manque du personnel en Saskatchewan selon Kouamé N’Goandi, directeur général de Conseil Économique et Coopératif de la Saskatchewan. Pour lui, la baisse de la population signifie la diminution des travailleurs, consommateurs et payeurs de taxes. Normalement, les entreprises et organisations fransaskoises dépendent de la main d’œuvre venant de l’extérieur de la province ou du pays. Le DG du Conseil économique souligne que cette fois-ci, cette communauté subira les effets. Mr N’Goandi confirme que depuis le début de la pandémie, la communauté fransaskoise assiste à une pénurie de main d’œuvre. Cette réduction de la main d’œuvre est aussi observée au niveau régional ajoute le DG du CÉCS. Pour lever ce défi, Kouamé suggère aux entrepreneurs de continuer à créer de l’emploi afin d’attirer les gens vers la Saskatchewan. Rappelons qu’avant cette baisse, la Saskatchewan avait connu 14 années de croissance démographique. Entre le 1er octobre 2019 et le 1er avril 2020, la province avait enregistré une augmentation d’environ 3000 personnes et depuis 2006, elle avait gagné plus de 170.000 résidents.

Partager