Il y a encore beaucoup de restrictions pour les personnes âgées en Saskatchewan

Jouer
Michel Vézina, président de la Fédération des Ainés Fransaskois (FAF)
Photo Prairie FM

Tabitha MUKAMUSONI

27-05-2020

Pour la phase du déconfinement engagée par la province, Michel Vézina, président de la Fédération des Ainés Fransaskois, juge qu’il y a encore beaucoup de restrictions pour les personnes âgées en Saskatchewan. Malgré que le gouvernement provincial ait laissé la possibilité de certaines visites il reste que les ainés ne sont pas suffisamment informés de ce qui se passe actuellement. Le nord de la province qui vit une situation des plus difficiles a toujours été confronté, selon Michel Vézina, aux problèmes complexes de services de santé et notamment dans les communautés des premières nations, qui doivent se déplacer à Saskatoon ou Prince Albert pour les soins. Avec les restrictions de déplacement, la situation ne peut que devenir encore plus difficile pour eux. La discrimination faite aux premières nations date depuis la signature des traités dans les années 1800 et la situation actuelle avec la COVID-19 ne peut que faire ressortir encore cette discrimination. La Fédération des Ainés Fransaskois est impuissante face à la situation actuelle. Selon Michel Vézina, bien avant la pandémie la communication était difficile avec le gouvernement provincial et maintenant c’est encore pire.   

Plus d'émissions

Subscribe

Émission 2